S’il y a une ville  où la rue devrait fronder, c’est bien Oujda, la ville de l’impunité. C’est la ville où il y a eu le plus d’exactions, la ville qui était à roder. Les gens ont été maltraités et par les autorités françaises et marocaines. Considérés  comme des deuxièmes français, les oujdis ont été après l’indépendance complètement oubliés, en tout cas ceux qui sont restés à Oujda, à tel point qu’ils ne savent plus où ils sont classés. Il aurait fallu de peu pour qu’ils soient confondus avec les «  BIDOUN » du Koweït. C’est la ville  aussi où les gens  ont plus de devoirs que de droits. Malgré cela les Oujdis ont toujours été pacifiques, et non lâches comme le pensent certains responsables qui les provoquaient. Ces mêmes responsables qui ont complètement dénaturé la ville et qui sont repartis riches comme Crésus.

Mais pourquoi cette haine contre Oujda. La loi n’a été créée que pour être appliquée à la lettre dans cette ville. C’est la cité où les oujdis n’ont pas le droit d’adhérer aux associations qui sont confiées aux arrivistes  sous différents prétextes. A Marrakech, à Tétouan, même à Mohammedia, ces mêmes textes ont été transgressés. Malgré toutes ces injustices, les oujdis ont manifesté en plein boulevard aves beaucoup de sagesse et beaucoup de discipline par respect à sa MAJESTE LE ROI qui tente tout seul à redorer le blason de la ville.

Et pourquoi messieurs les responsables Oujda reste t-elle la ville de l’impunité ? Pourquoi les autorités compétentes ne dénoncent t-elles pas les corrompus, ceux qui au vu et au su de tout le monde détournent les deniers publics et dont tout le monde parle. Ce qui fait mal au cœur c’est que certaines  personnes ont été même promues. Pourquoi « Ras Bougarne au CRI aphone » a-t-il été soutenu ? Pourquoi le SG (la sangsue glauque) a-t-elle été poussée ? Et pourtant Dieu seul  sait (et les autorités compétentes aussi) les dégâts causés par ces vermines sans conscience ni scrupules.

La rue oujdie a le droit de gronder. Dans une ville où il n’y a aucune activité culturelle, et où contrairement aux autres villes, le sport est en déclin, il n’y a plus de soupape de sécurité. Les gens ont beaucoup encaissé et ont besoin de respirer et de voir leur ville offrir des possibilités aux jeunes artistes et sportifs qui sont complètement rejetés. Même  ceux qui veulent adhérer à des associations locales sont rejetés et le cas du MCO reste  des plus aberrants, un grand club pris en otage par un petit Lahmami sous prétexte  qu’il y a une loi qui n’est appliquée qu’à Oujda. Les élus locaux et leurs aînés  les parlementaires ignorent  bien sûr tout cela ne pensant qu’à leur intérêt personnel.

Malgré toutes ces injustices la rue reste sage, mais la sagesse a ses limites. Les autorités  locales doivent agir et nous redonner un semblent d’espoir ne serait ce qu’au niveau culturel et sportif. Cela apaisera beaucoup d’esprits. Les gens ont besoin d’extérioriser leurs problèmes dans les stades et les espaces culturels. Ce n’est pas trop demander. Le ROI fait beaucoup pour Oujda.  Si Les autorités locales  avaient bien suivi les directives royales, la rue n’aurait peut  être  pas du tout bougé à Oujda.   Retenons que la rue n’a plus peur.

oujdavision

2 تعليقات

  1. لمن القرار في كلية الآداب : نتساءل نطرح ألف سؤال ترى من يحكم كلية الآداب ومن له سلطة القرار؟ سؤال عريض يجيب عنه واقع كلية الآداب وأنت تتساءل , تجد الكاتب العام في كل شيء وكأن الكلية ليس لها عميد, تارة تجده سائقه الخاص وتارة يتكلم و العميد صامت وتارة يأحد القرار بكل جرأة , مدا يجري يازمن هل انقلب كل شيء في هدا البلد ؟ أين أنت ياسيد الوزير هل أنت نائم في مكتبك ؟ هل ولى زمن المحاسبة حتى أبح أناس مثل الكاتب العام بظلمهم يفتخرون . هدا الكاتب العام يقرر لمن يرخص , ولمن يرتاح ولمن يرفض وهدا بالطبع لغير المحضوضين , فهناك موظفون قبل أن يتفوهوا بشيء يكون لهم يا عجبا . رئيس الجامعة ساكن في الطائرة وعيد كلية الآداب يختبأ وراء سائقه الخاص عفوا كاتبه العام , وأنتم ياحكومة الكلام , ماأخدنا منكم الا القرارات التعسفية التي تمارس على الصغار ,فأين دوركم مع النخبة هل وصل عجزكم الى حد عجز عميد كلية الآداب, سبحان الله يزيد الظلم الى حد الظلام ويدوب العدل الى حد الإنعدام متى تبزغ شمس الحق ؟
    أنت أيها الكاتب العام ان غدا لناضره لقريب وستريك الأيام ما كنت جاهل , وأنت أيها العميد سيشهد التاريخ على ضعفك , والتاريخ لايرحم

أضف مشاركة